Villas d’architecte à Hyère, les traces des architectes art déco

single-image

La villa Noailles de Robert Mallet-Stevens

Parfaitement implantée sur un terrain nivelé sur les collines de Hyères, la villa Noailles a été construite par Charles et Marie-Laure de Noailles sur les vestiges du Clos Saint-Bernard. Pour réaliser leur maison, le couple eurent recours au service d’un architecte alors inconnu jusque-là, Robert Mallet-Stevens. Il fallût deux ans de travaux et l’aide de Léon David comme maître d’oeuvre pour que la célèbre villa Noailles voit le jour en 1925.

Incroyablement avant-gardiste

En jeu d’ombres et de lumières, de vides et de pleins, l’extérieur de la villa est une accumulation de cube s’illuminant en fonction de l’ensoleillement. Véritable balade culturel et artistique, l’édifice, tout en longueur, retrouve ses proportions parfaites grâce au belvédère dans lequel siège un escalier démesuré. Savant enchevêtrement de toit-plat et de toit-terrasse, la structure s’admire aussi bien de l’extérieur que depuis ses terrasses.

Pour imaginer cette maison unique, Robert Mallet-Stevens s’imposa une ligne de conduite stricte comprenant la fonctionnalité, le minimaliste, la lumière et l’avant-gardisme. Les premiers plans de l’architecte furent refusés par le couple qui estimaient le bâtiment trop décoratif et peu fonctionnel. Après plusieurs propositions et d’innombrables heures de travail, le plan qui guida la construction de la villa fût dessiné.

Une structure évolutive

Idéal de modernité, les matériaux utilisés sont à la pointe de la technologie de l’époque, puisque que toute la structure est en béton armée. Pour parvenir au résultat que nous connaissons actuellement, plusieurs phases d’enduits et de peinture eurent lieu. D’ailleurs, le bâtiment actuel est assez loin de celui que Robert Mallet-Stevens avait pensé et construit sous la supervision de Léon David.

En effet, de nombreuses démolitions et reconstructions furent orchestrées par ses propriétaires pour répondre à leurs besoins et surtout leurs exigences. Ainsi, plusieurs chambres furent ajoutées pour accueillir les convives des hôtes. Pendant près de quinze ans, une dizaine d’architectures laissa sur la villa de Noailles leur empreinte.

L’aménagement extérieur contraste avec la répartition modeste des pièces. En effet, les différents espaces de la maison sont assez petits en comparaison avec la grandeur extérieure. Avec l’intégration de niches et de placards, les architectes qui s’y succédèrent respectèrent à la lettre les directives des propriétaires : la fonctionnalité des pièces.

Entièrement exposée plein sud, la villa de Noailles bénéficie d’une piscine intérieure, ce qui était une grande première pour l’époque. Une fois de plus, l’originalité du bassin surprend le visiteur : avec sa structure en béton armée et son immense baie vitrée escamotable, cette piscine n’est qu’un aperçu du complexe sportif voulu par les propriétaires de la maison.

Véritable chef d’œuvre architectural, la villa de Noailles est incroyablement moderne pour son époque. Unique, elle n’a rien à envier aux villas d’architecte les plus récentes.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Vous aimerez aussi

Dans l'actualité
Plus d'articles