Maison d’architecte sur la côte d’Azur, projet art déco, mêlant béton et verre

single-image

La maison d’architecte E1027 d’Eileen Gray

Certaines maisons ont une renommée internationale tant elles sont exceptionnelles. C’est justement le cas de la maison E1027 pensée par l’architecte Eileen Gray. Située sur la Côte d’Azur, plus précisément à Roquebrune-Cap-Martin, cette demeure connue dans le monde entier est accessible par le sentier littoral. Classée « Patrimoine du XXème siècle », l’édifice dispose d’un parc unique.

Un phénix architectural

Construite en 1926 par l’irlandaise Eileen Gray, la villa E1028 fût pendant quelques années le nid d’amour de Eileen Gray et Jean Badovici, architecte et critique d’art. Ce dernier resta propriétaire de la maison après leur séparation.

Unique en son genre, cette maison sur pilotis semblable à un paquebot a été restaurée à partir de 2007 afin de permettre à ce chef d’oeuvre architectural de retrouver ses lettres de noblesse. En inspirant des cinq points de l’architecture moderne imaginés par Le Corbusier, la maison respecte ces critères jusque dans les moindres détails : toit plat, baies vitrées ou encore pilotis, cette villa datant pourtant de presque cent ans étonne par son avant-gardisme. Mélangeant le béton et le métal, Eileen Gray a réussi la prouesse de créer un navire terrestre.

Avant-gardiste, épurée, Eileen Gray travailla six années durant sur les plans de cette maison qui marqua le début de sa carrière d’architecte.

Une décoration pensée par des architectes de renom

Afin que la demeure soit unique, Eileen Gray a dessiné chacun des meubles et des objets présents dans la villa. Se plaçant en véritable icône, l’architecte irlandaise a incorporé dans la décoration des meubles tubulaires, les fameux Transat et Bibendum ou encore des tables modulables. Chaque meuble est imaginé pour être part intégrante des murs.

Villa vivante, Le Corbusier a fait du jardin de la maison E1027 « son château de vacances ». En effet, habitué au séjour dans la Villa, Le Corbusier a, après l’accord de son propriétaire, recouvert certains murs de fresques déstructurées et colorées. Afin de parfaire ce mélange des genres, Le Corbusier construisît quelques années plus tard la maison où il passa ses derniers jours, le Cabanon.

Les peintures et le Cabanon du Corbusier mirent un terme définitif à la relation entre Badovici et Gray qui décida de bâtir une autre maison, la Tempe a Pailla.

Cependant, cette demeure resta celle qui symbolise le succès de sa vie. Bâtiment parfaitement fondu dans son environnement, Eiley Gray modernisa la villégiature balnéaire, style qui continue encore aujourd’hui d’inspirer les architectes du monde entier.

Accrochée aux rochers, la Villa E1027 d’Eileen Gray n’a rien perdu de son charme malgré les années et ce grâce à une restauration entreprise dix ans auparavant et orchestrée par L’Association Cap Moderne. Les bétons ainsi que les menuiseries, notamment les baies vitrées ont dû être repris afin d’apporter la restauration nécessaire tout en conservant l’esprit du lieu avec les matériaux d’architectes contemporains. Concentré de génie, la célèbre villa d’Eileen Gray n’a pas fini de vous faire rêver.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Vous aimerez aussi

Dans l'actualité
Plus d'articles